savoirplusguepe

Guêpe germanique ou guêpe

Ceuropéenne, Vesptila gennanica est une guêpe sociale présente dans la plupart des pays de l'hémisphère nord. Originaire de l'Europe et de l'Afrique du Nord, elle a également été introduite en Amérique du Nord, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Cette guêpe fait partie de la famille des Vespidea et est parfois classée, par erreur, comme guêpe à papier, de la sous-famille des Polistinae, car elle construit un nid en papier, de couleur grisâtre.
Caractéristique:
La guêpe germanique mesure environ treize millimètres de long (dix-huit pour la reine) et dispose d'une coloration typique, faite d'alternances de bandes noires et jaunes. Elle est assez semblable à la guêpe commune, Vespula vulgaris, mais sur sa face se remarquent trois petits points noirs caractéristiques, et plus rarement un seul,servant de détecteurs.
Elle possède également des points noirs sur l'abdomen,. indépendants des lignes noires, contrairement à la guêpe commune.
Les autres différences sont une taille, en moyenne, un peu plus grande, les tempes entièrement jaunes, et les bandes latérales jaunes du prothorax élargies vers le bas. Tout comme la Vespula vulgaris, la Vespula gennanica possède quatre taches sur le thorax.
Nids :
Le nid est fait de fibres végétales mâchées et mêlées à de la salive. Le nid peut être édifié dans le sol, dans le haut des arbres ou parfois dans des ouvertures de bâtiments.
Le nid est.attaché à son environnement par des pétioles. La guêpe sécrète autour du nid une odeur chimique qui a pour but de faire fuir les prédateurs, comme les fourmis.
Une reine femelle solitaire débute, au printemps, la construction du nid en édifiant vingt à trente cellules pour accueillir sa ponte. Une première cellule est Séparée du sol par un pétiole et ensuite la guêpe en ajoute six autres autour de la première, conférant ainsi la forme hexagonale caractéristique des cellules.
Dès que les premières larves deviennent des travailleuses adultes, elles s'occupent de. l'entretien du nid et de l'apport en nourriture. Un nid peut ainsi mesurer plus vingt à trente centimètres et héberger plus de trois mille individus.
Chaque colonie de guêpes possède une seule reine et des travailleuses, stériles. Les colonies ne vivent en général qu'une année, et seule la reine passera l'hiver. Néanmoins dans certains pays au climat doux, environ dix pour cent des colonies arrivent à passer l'hiver. Les nouvelles reines naissent à la fin de l'été et quittent le nid d'origine pour passer l'hiver dans un endroit protégé.
Les guêpes chassent différents insectes comme des chenilles pour nourrir leurs larves, ce qui les rend bénéfiques. Par contre, elles sont également attirées par le sucre des fruits et par la nourriture consommée par les humains, et en particulier par les boissons sucrées.
Sa piqûre est très désagréable et peut causer des réactions graves.Elle est par conséquent crainte, et mal aimée.
Statut de nuisible:
Tout comme la guêpe commune et deux autres espèces de Polistes, la guêpe germanique est considérée comme un fléau. Elle fut probablement introduite à la fin du XIXe siècle, mais n'apparut en grand nombre que vers 1940 ... Elle se nourrit en effet des sécrétions sucrées.

La guêpes commune ou Vespula vulgaris

La guêpe commune est une guêpe très proche de la Vespula germanica. C'est une espèce considérée comme invasive en Australie. On la distingue de la Vespula germanica grâce à sa tache en forme de flèche orientée vers le bas sur sa face.
Tout comme Vespula germanica, elle obtient quatre taches jaunes sur le thorax.
Service et Technique de traitement:
Localisation du ou des nids, puis traitement adapté selon son emplacement par diverses techniques et l enlèvement du nid s`il se trouve dans une partie visible.

guepec3

guepec4

guepec5

guepec6

guepec1

guepec2

Guêpe polistes ou guêpe bâtisseuse :

Les Polistes (polistinae) forment le plus grand genre de guêpes sociales avec plus de 300 espèces et sous espèces identifiées .Elles sont présentes sur toute la terre.
Description:
Toutes les espèces de Polistes sont prédatrices. Elles peuvent consommer un grand nombre de chenilles et sont donc considérées comme utiles.
Elles peuvent être identifiées par le son de leur vol ainsi que leurs longues pattes se balançant.
Leurs nids sont aussi très caractéristiques, car ils sont dépourvus d'une enveloppe,contrairement aux guêpes.
Plusieurs espèces sont considérées comme invasives comme la Poliste dominulus et surtout la Poliste chinensis.
Elles sont de couleurs jaune et noire.
Cycle de vie:
Le cycle de vie général des Polistes peut être divisé en quatre phases:
Phase d'émergence.
Phase d'ouvrier.
Phase reproductrice.
Phase intermédiaire
Nids:
Au printemps, la fondation du nid se fait par une seule fondatrice initiale. Elle construit un nid contenant de 20 à 30 cellules juxtaposées destinées à recueillir les œufs. Après avoir construit la première cellule, elle construit les autres autour de la première de façon à former une construction hexagonale caractéristique.

Espèces présentes en Europe:
Localisation du ou des nids, puis traitement adapté selon son emplacement par diverses techniques et l enlèvement du nid s`il se trouve dans une partie visible.
Traitements :
Pour ce genre de guêpes, c est seulement après une inspection sur place que nous pourrons déterminer l'ampleur de l intervention et son cout .La poliste construit de petits nids mais très proches les uns des autres et généralement sous les structures exposées au soleil ex (sous les tuiles, façades ventilées, boites aux lettres, mécanisme des toiles de balcons) etc. Donc la plus part du temps ces traitements se font sur devis (gratuit)

guepeb4guepeb5guepeb7guepeb1guepeb2guepeb3KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

La guêpe maçonne :

Les sceliphrons sont des guêpes maçonnières ou pélopées.
Le sceliphron est un insecte de l'ordre des hyménoptères (Hymenoptera), de la famille desSphécidés (Sphecidae), qu'on appelle aussi guêpe maçonne ou pélopée. C'est un insecte qu'on voit souvent volant de fleur en fleur à la recherche d'araignées sauteuses et autres espèces d'arachnides.
Son corps est noir, orné de motifs, de bandes, ou rayures jaunes ou oranges selon lafamille. Elle a deux paires d'ailes, mais celles de derrière sont plus petites et s'attachent à celles de devant, donnant l'impression qu'elle n'en a qu'une paire.
Comme les autres insectes, le sceliphron a trois paires de pattes qui portent souvent des bandes colorées.
L'abdomen, qui a un peu la forme d'une goutte, est au bout d'une taille très fine et longue. Les antennes, sur sa tête, sont recourbées à l'extrémité.
Le sceliphron capture principalement des araignées qu'elle paralyse à l'aide d'un venin.
La guêpe maçonne, comme son nom le dit, construit son nid avec de la boue et de la salive. Elle choisit un endroit abrité, et construit un petit nid constitué d'une cellule pour chacune des larves qu'elle va y pondre.
Dans les alvéoles, la femelle pélopée y dépose des insectes paralysés qu'elle a capturés pour servir de nourriture à la petite larve. Après la reproduction, la guêpe ne va pondre qu'une quinzaine d'œufs, ce qui constitue pas mal de travail pour la construction du nid et la capture des proies pour sa progéniture.
Une fois la ponte terminée, elle cesse d'ajouter des alvéoles et sa vie se termine.Comme elle va capturer une bonne quantité d'araignées pour ses larves, elles sont continuellement actives, et sont bien utiles pour le contrôle de la population d'araignées quand elle augmente trop.
Les sceliphrons ne sont pas dangereux pour l'homme, et ne piquent pas, à moins d'être provoqués. Comme son corps porte quelques poils, la guêpe maçonne participe un peu à la pollinisation des fleurs quand elle se déplace sur celles-ci.
Les oiseaux et animaux insectivores vont s'en nourrir, et certaines espèces d'insectes vont les capturer ou parasiter leurs nids, comme la guêpe coucou.
La vie adulte du sceliphron ne dure qu'une seule saison.
Les éclosions peuvent se produire même une année pus tard et résistes dans desconditions extrêmes.
Les traitements sont adaptés à l'emplacement des nids.

guepem4guepem5guepem7guepem8guepem1guepem2guepem3guepem6

Frelons :

Caractéristique:
Le Vespa est un genre d'insectes sociaux communément appelés 'frelons', dont la majorité des espèces est originaire d'Asie. De nombreuses variétés géographiques ont été décrites.
Pouvant atteindre 45 millimètres de long, les frelons sont les plus grands insectes sociaux. Les frelons se distinguent des autres vespidés par la largeur plus importante de leur vertex (partie de la tête derrière les yeux) et par leur gastre arrondi (la section de l'abdomen juste derrière la "taille de guêpe").
Les frelons sont des prédateurs redoutables, comme la guêpe,l'abeille ou encore la mouche, pour les autres espèces de frelons.
Liste des espèces:
Le genre regroupe 22 espèces:
Vespa affinis, Vespa analis, Vespa basalis, Vespa bellicosa,Vespa bicolor, Vespa binghami,Vespa crabro, Vespa ducalis, Vespa dybowskii, Vespa fervida, Vespa fumida, Vespa luctuosa,Vespa mandarina, Vespa mocsaryana, Vespa multimaculata, Vespa orientalis ou Frelon oriental, Vespa philippinensis, Vespa simillima, Vespa soror, Vespa tropica, Vespa velutina, ou Frelon asiatique, Vespa vivax.
Répartition:
Toutes les espèces de frelons sont présentes en Asie. L'Asie du Sud-Est regroupe même l'ensemble des espèces à l'exception de Vespa crabro. En revanche, l'étendue des aires de répartition peut. être très variable. Certaines espèces sont endémiques, comme Vespa luctuosa et Vespa philippii1ensis aux Philippines ou Vespa fervida sur les îles de la Sonde (Indonésie). D'autres se sont. Répandus sur plusieurs continents, comme Vespa orienta lis, présent aussi en Afrique, en Europe et au Moyen-Orient. L'aire la plus importante revient à Vespa crabro,· présent sur quatre continents: Europe, Asie. Afrique et Amérique. Plusieurs introductions d'espèces non indigènes sur de nouveaux territoires ont été constatées: Vespa crabro et Vespa simillima au Canada, Vespa orienta lis à Madagascar, Vespa velutina au Yémen et dès 2005 en Suisse.
Risque:
Comme tous les insectes sociaux, le frelon européen, Vespa crabro, ne défend sa population et sa reine que contre les attaques effectives ou simulées contre leur nid. C'est pour cela qu'il faut distinguer deux comportements: à proximité du nid (rayon de 2 ou 3m) et hors du secteur du nid. Il est évident que des mouvements violents, le blocage de la trajectoire de vol ou des secousses du nid sont absolument à éviter. Par contre une approche prudente et un comportement calme permettent de prendre part à la vie active des insectes et aux mouvements de leurs vols de Très près sans se faire piquer.
Le frelon ne se défend que quand il est dérangé à proximité de son nid. En dehors de cette zone il n'attaque jamais.Pour une personne en bonne santé, une piqûre de frelon ne présente aucun danger. Le venin du frelon n'est pas plus toxique que celui d'une abeille ou d'une guêpe.
Le venin d'abeille a été analysé chimiquement et toxiquement étant donné ·qu'iI peut être récupéré en grande quantité. La LD50 (quantité de venin qui entraine la mort dans 50 des cas) est de 6 mg/kg pour le venin d'abeille, suite aux essais sur les rats et souris. Cela correspond à peu près à 40 piqûres). Pour le venin de frelon, les chiffres sont de. 10 mg/kg (et jusqu'à 90 mg/kg). Sachant que les frelons injectent moins de venin que les abeilles, ces dernières vident leurs poches à venin en perdant leurs dards. Si l'endroit de la piqûre est tout de suite refroidi comme pour une autre piqûre d'insecte, le soulagement est immédiat, à noter qu'il ne faut jamais sucer une piqure quelle qu'elle soit pour éviter d'absorber vaisseaux sanguins situés sous la langue.
Dans des cas particuliers (seulement 2 à 3 des victimes) on peut déceler une réaction allergique comme pour la piqûre d'autres insectes d'ailleurs. Et dans ce cas il s'agit d'une déficience immunitaire. Cette réaction commence avec de l'urticaire, des gonflements et une rougeur à la place de la piqûre. Il n'est pas impossible également d'avoir une crise d'étouffement. Dans ce cas, il faut consulter d'urgence un médecin. Les personnes menacées sont celles qui ont déjà été piquées une fois dans leur vie soit par une abeille ou encore une guêpe et une allergie importante ne se développe qu'après plusieurs piqûres reçues de la même espèce. Une personne qui n'a jamais été piquée par une abeille, une guêpe, un frelon ou un bourdon ne peut développer, la première fois, une réaction allergique.
Lors de nos interventions nous localisons les nids si nécessaire, puis nous mettons en place un traitement et une technique selon l emplacement du nid.

fleron3

fleron4

fleron5

fleron6

fleron7

fleron8

fleron1

fleron2