Désinsectisation Villeneuve

En effet, les problèmes supportés par les rats à l'état sauvage sont évités par des campagnes de dératisation agencées par les autorités dans de nombreux pays. Elles ont pour but de réduire les populations de rats et ainsi à réduire le risque sanitaire.

Depuis longtemps, l'homme se cherche pour empêcher le rat de multiplier. Au fil du temps différentes méthodes ont été étendues. Dans les habitations, le chat ou certains chiens sont utilisés depuis toujours pour empêcher la prolifération de ces rongeurs. Dans l’Égypte antique, on se sert déjà des chats pour combattre les rats39. Les Vénitiens ramenèrent d’Égypte et de Syrie des galères pleines de chats ratiers pour batailler contre les rats dans la lagune et par là même de combattre la peste40. Vers 1727, avec l’envahissement massif du rat gris (surmulot ou rat d'égout), les chiens ratiers, comme l’Affenpinscher, prennent la place des chats en Europe. Pour tant, les massacres de chats n’ont fait qu’accélérer au Moyen Âge la multiplication des rats noirs dont les puces étaient porteuses de la peste bubonique, les fonctionnaires municipaux de Londres ont répété la même erreur environ 300 ans plus tard41. Aujourd’hui, on emploie surtout la mort aux rats, le gaz ou encore les pièges (plus écologiques et rapides), pour éliminer les indésirables42. Pourtant, les rats sont dotés d'un odorat très développé qui leur permet d'éviter les pièges mis en place par les humains. Et ils communiquent avec des ultrasons, dont la fréquence est trop élevée pour être sensible pour l'oreille humaine. Dès qu'ils découvrent un danger, ils alertent les autres rats.

Bien qu'ils ne fussent pas alors dévisagés comme fondamentaux les rats étaient appréciés dans un jeu de sang. Les turfistes organisaient des combats de rats contre chiens43. Ce type de combat connut un grand triomphe par exemple en Angleterre au XIXe siècle quand les combats de chiens furent interdits en 183544. Ainsi un chien nommé Billy devint célèbre en tuant cent rats en cinq minutes et demie. En France, ce type d’assaut, finalement jugé trop cruel, est interdit depuis 1987. D'un point de vue primordial les rats ont joué et jouent encore un rôle sur le plan alimentaire. Plusieurs espèces de rats sont mangées par les communautés pastorales d'Asie du Sud-Est, d'Inde et d'Afrique. Ainsi, l'on sait que des rats et plusieurs autres espèces animales ont ravitaillé les hommes pendant le siège de Paris en 1870-1871. Et dans nos villes à présent, les rats d’égout adhèrent à repousser les déchets dans les villes.